[RUSF Nanterre] Assemblée de lutte le 15/02 et rassemblement devant la pref le 17/02

Publié le par V

http://www.gisti.org/doc/actions/2006/rusf/logo_rusf.gifMême études Mêmes droits !
Etudiants Français et étrangers, SOLIDARITE!


En juin 2011, la présidence de l’université Paris-X-Nanterre, représentée par Mr Crowley,
s’est engagée à assumer ses responsabilités vis-à-vis des étudiants sans-papiers et à
soutenir ces derniers dans leurs demandes de régularisation.
Ainsi elle a accepté de remettre les dossiers des étudiants concernés à la préfecture, mais
en refusant tout RDV collectif avec les associations.
Résultat : la préfecture refusait même d’admettre qu’elle avait reçu les dossiers !
Face à la mobilisation des étudiants qui se sont déplacés en groupe à la préfecture pour
exiger de retrouver les dossiers, la préfecture a reconnu avoir pris connaissance des
dossiers! En revanche, elle n’admet pas que l’université soutienne ses étudiants afin qu’ils
puissent étudier normalement et considère encore la majorité des dossiers comme « non
régularisables ». Elle n’a remis aucun justificatif de demande et les étudiants sont toujours
sans papiers.
Sans papiers, dans l’impossibilité de trouver un logement, de pouvoir travailler,
d’avoir un compte bancaire à notre nom, nous vivons dans la crainte de nous faire
arrêter au moindre contrôle policier. Cette stigmatisation et cette chasse à l’homme est
inhumaine.
Comme nous l’avons compris seule la lutte collective et la solidarité permettra à tous d’être
régularisé.
La démarche collective au sein de RUSF cherche à palier à des demandes individuelles qui
n’aboutissent jamais : refus de la préfecture de délivrer des dossiers, difficultés à obtenir une
carte d’étudiant sans titre de séjour et vice versa, limitation quotidienne du nombre de
personnes reçues aux guichets de la préfecture, renvoi systématiques, accumulation de
circulaires et décrets verrouillant les possibilités de régularisation…
Cela est le fruit d'une série de mesures de plus en plus ouvertement racistes du
gouvernement. La dernière en date est la circulaire Guéant du 31 mai 2011, qui empêche les
étudiants étrangers d’accéder à un emploi et qui réduit considérablement leurs chances d’être
régularisés.
Face à cela RUSF appelle l’ensemble des étudiants concernés ou non à se
solidariser et à rejoindre le combat pour la régularisation des étudiants sans
papiers !


ASSEMBLEE DE LUTTE DES ETUDIANTS SANS PAPIERS ET
SOLIDAIRES :
Mercredi 15 février
À 12H30 en haut des marches du DD


RASSEMBLEMENT DEVANT LA PREFECTURE DE NANTERRE:
Vendredi 17 Février à 10h
(RER A/Nanterre préfecture)


Les étudiants étrangers paient doublement le prix d’une politique néocoloniale : là-bas, on
détourne les circuits économiques des pays pauvres au profit du Nord et on asphyxie ainsi les
perspectives d’avenir offertes aux jeunes. Ici ; quand certains d’entre eux désirent venir étudier, ils et
elles sont traités en citoyens de seconde zone…
Grâce à cette lutte, nous avons déjà réussi à engager l’institution universitaire à défendre
pédagogiquement les étudiants, nous comptons bien faire monter la pression sur la préfecture,
jusqu’à la régularisation de tout les étudiants !
Régularisation des étudiants sans papiers !
Retrait de la circulaire Guéant et des lois racistes !
La solidarité est notre arme !


Pour nous contacter :
- Permanence tout les Jeudi à 17H en DD204
- rusfparis10@gmail.com

Publié dans SANS PAPIERS

Commenter cet article