UNIVERSITÉ SOUS TUTELLE POLICIÈRE

Publié le par V

Mecredi 3 juin à Toulouse Le Mirail,

 

À 5h ce matin, les forces de l’ordre (plus de 25 camions de CRS et de Gendarmes Mobiles et des BAC) accompagnées par Pierre-Yves BOISSAU, vice-président du Conseil d’Administration, ont fait évacuer l’Université du Mirail et notamment « nettoyer l’Arche », occupée par les étudiant-e-s en lutte.

Déjà hier après-midi, alors que la fermeture administrative, décrétée par la présidence, venait de prendre effet, le même Pierre-Yves BOISSAU avait guidé les Renseignements Généraux et le commissaire divisionnaire dans le campus. Alors même qu’une 20ène de camions de CRS cernaient le Mirail.

Nous, étudiant-e-s en lutte, dénonçons et condamnons une présidence qui rompt tout dialogue, insulte et use de violences répétées contre ses étudiant-e-s, dont le seul moyen de contrôle est l’usage des forces de l’ordre.

Nous tenons à souligner, qu’alors même que la fermeture administrative est encore en cours, les personnels du SGEN-CFDT, d’Université et Démocratie et assimilés, sont les seuls à avoir accès aux locaux pour mieux organiser la levée des piquets de grève, à l’aide d’une entreprise privée.

Après plus de 4 mois de grève contre la LRU et le processus de Bologne dans lequel elle s’inscrit, l’unique réponse du gouvernement à un mouvement de grève nationale d’une telle ampleur contre la marchandisation et la privatisation du savoir et des universités, est l’intervention policière.

POUR UNE FAC CRITIQUE ET POPULAIRE FLICS HORS DES FACS


http://mirail.enlutte.info/spip.php?article432

 


Publié dans FAC OFF

Commenter cet article