Sommet de l’OTAN à Strasbourg et Kehl en avril 2009

Publié le par V

Coordination anti-OTAN Strasbourg

http://sommet-otan-2009.blogspot.com

Qui sommes-nous ?

Nous sommes une coordination d’organisations et d’individuEs strasbourgeoisES opposéEs à l’OTAN en général et à la tenue de son sommet les 3 et 4 avril 2009 à Strasbourg et Kehl. Progressistes ou radicaux, nous venons d’horizons divers : militantEs politiques, syndicaux, associatifs ou individuEs. UniEs dans notre lutte contre l’impérialisme et la barbarie militariste que représente l’OTAN, nous nous retrouvons pour préparer et coordonner au niveau local la lutte contre l’OTAN et la tenue de son sommet, en lien avec le reste de la mobilisation internationale.


L’OTAN ? Un outil impérialiste

L’OTAN (Organisation du Traité de l’Atlantique Nord) a été créée en 1949 par les États-Unis et les pays d’Europe de l’Ouest. Il s’agit d’un pur produit de la Guerre froide. Cet organisme politico-militaire a pour but, à sa naissance, de prévenir et protéger chaque pays membre contre une éventuelle agression d’un pays du bloc de l’Est. Avec la fin de la Guerre Froide, l’OTAN aurait dû être dissoute ; au lieu de cela, elle révèle sa vraie nature. L’OTAN est un outil militaire au service des intérêts politiques et économiques de ses membres, c’est à dire un outil impérialiste. Cela a d’abord commencé par l’ex-Yougoslavie où sous couvert d’opération humanitaire, l’Alliance atlantique est intervenue pour la première fois de son histoire. Ensuite, sa stratégie d’ingérence s’est transformée en protection active des intérêts de ses membres hors de ses frontières (Afghanistan, Irak) : installation de bases militaires au Moyen-Orient, protection des approvisionnements en pétrole, encerclement de l’Iran, etc. Depuis 1966, la France ne fait plus partie du commandement intégré de l’OTAN tout en restant membre de alliance politique et militaire avec les Etats Unis. A ce titre, elle est en guerre, en particulier en Afghanistan depuis 2001.


L’OTAN : une arme de destruction massive

L’OTAN, via la France, Etats-Unis et Royaume-Uni, possède des milliers d’ogives nucléaires dont on sait quelle puissance phénoménale de destruction elles peuvent avoir. Et l’Alliance risque de se servir de ces ogives nucléaires pour des opérations préventives, surtout qu’une partie des militaires souhaitent le développement de mini-bombes nucléaires, moyen d’en banaliser l’utilisation.


Pas de grand-messe militariste à Strasbourg et Kehl !

Les 3 et 4 avril 2009, l’OTAN se réunira à Strasbourg et Kehl pour son 60e anniversaire. Forcés et contraints, nous recevrons donc des centaines de militaires et politicienNEs, qui prendront pour nous les décisions qui nous concernent. Nous refusons de voir encore une fois la voix des populations confisquée. Nous ne voulons pas voir notre région - pas plus qu’une autre - en état de siège pour servir de cour de récréation à des dirigeantEs coupéEs des réalités du monde.


Face à l’extrême droite !

La coordination est farouchement opposée à toute tentative de récupération par les extrêmes droites françaises et européennes de cette lutte anti-impérialiste et anti-militariste. Nous serons vigilantEs à ce que les discours et actions anti-atlantistes, nationalistes, souverainistes des partis et groupuscules d’extrêmes droites soient étouffés par notre mobilisation.


Notre mobilisation sera internationale

Face à l’OTAN, en tant que coordination strasbourgeoise anti-OTAN, nous ferons tout pour que la mobilisation soit la plus large et la plus internationale possible.

En lien avec la mobilisation internationale, nous organiserons un contre sommet fondé sur la désobéissance civile mais également le blocage du sommet de l’OTAN. Face à cette machine militaro-politique, nos armes sont les débats, les conférences, l’information indépendante, les manifestations et les blocages…mais également la solidarité face à la répression, avant, pendant et après le contre sommet.

Nous souhaitons que des centres de convergences puissent accueillir et informer les dizaines de milliers de manifestantEs, mais également la presse indépendante. Nous souhaitons que des camps puissent accueillir ceux et celles qui refusent l’OTAN et qui veulent construire un monde débarrassé de l’impérialisme et de la barbarie militariste.


Rejoignez nous !

Déjà depuis de nombreux mois, l’organisation de ce contre-rassemblement est en œuvre dans différents pays européens. Nous appelons les organisations investies à nous contacter pour travailler ensemble à cette lutte. Nous appelons également les organisations politiques, militantes, associatives et syndicales, les groupes et individuEs à nous rejoindre et à signer notre appel.

Contact : sommet.otan.2009@gmail.com

La Fédération Anarchiste de Strasbourg est à l’initiative de la Coordination anti-OTAN Strasbourg, dont voici le texte d’appel à la mobilisation.

Site web : http://sommet-otan-2009.blogspot.com

Source : http://fastrasbg.lautre.net/?Coordination-ant...


Appel à un village autogéré

Dans la tradition contestataire et créatrice de Seattle, No Border, Evian et Heiligendam, nous appelons et invitons à la construction d’un village autogéré lors du contre sommet de l’OTAN du 1er au 5 avril 2008 à Strasbourg.

Face au déploiement toujours plus imposant des technologies et forces répressives de l’Etat, les expériences des sommets passées ont démontrés la nécessité de recréer constamment de nouvelles formes de luttes. Dans cette voie, les villages autogérés ont permis de concrétiser des espaces de rencontres, d’échange, de réflexion et d’élaboration de nos luttes. Face au capitalisme à nous de créer l’alternative.

Le village sera un lieu de convergence et de vie, l’expression politique de notre refus de l’OTAN, instrument militaro-policier qui ne protège que les intérêts du capital.

Nous appelons tout les individus, collectifs, association, organisations à constituer des collectifs, suivant les réalités locales, afin de se mobiliser pour cet évènement sans précédant en France et à s’investir dans la réalisation de cet espace d’expressions et d’expérimentations sociales, en rupture avec le capitalisme.

Le village doit se préparer aux quatre coins de l’Europe, chaque petit projet (un chapiteau d’un collectif d’artistes, une cuisine autogérée, un groupe spécialiste des toilettes sèches, un camion sono…) est une pierre à l’édifice. Toutes les personnes porteuses de telles initiatives peuvent prendre contact avec la Coordination anti-OTAN Strasbourg pour jeter les bases du village. Il appartient à toutes et à tous de se donner les moyens de faire vivre cet espace collectif.


Coordination anti-OTAN Strasbourg : http://sommet-otan-2009.blogspot.com


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article